Ribatejo

RIBATEJO... UNE JOURNÉE À LA CAMPAGNE À 1/2 HEURE DE LISBONNE

 

A seulement 1/2 heure de Lisbonne par l'autoroute, se trouve une région peu connue du Portugal et offrant des trésors insoupçonnés : Le Ribatejo, littéralement, les rives du Tage.

Située au coeur du Portugal, cette région est un trait d'union entre les montagnes du nord et les grandes plaines du Sud. Ceux qui aiment la nature, les traditions, les "choses" vraies ne seront pas déçus.

 

LES PAYSAGES

 

Le paysage le plus typique du Ribatejo est le marais (lezírias) parcouru par les taureaux et les chevaux dans lequel on cultive le riz.

Au delà de ces marais, la région présente des paysages assez variés. Certains, autour du Tage sont très verdoyants et font la part belle à la culture de fruits et de légumes extraordinaires. Ici tout pousse et la terre est facile à travailler. D’autres paysages sont plus arides, uniquement plantés d’oliviers et inondés d’un soleil impitoyable durant l’été.

Les rives du fleuve, les quelques lacs, les cours d'eau sont des paysages reposants qui permettent de longues promenades sur  des sentiers balisés à travers les réserves protégées.

 

LES TRADITIONS

 

Les habitants du Ribatejo sont très attachés à leurs traditions et aiment les faire découvrir. Il y a toujours une fête locale, une foire à l'artisanat, une animation en cours.

Le Ribatejo est la patrie des taureaux et des chevaux qui se donneront en spectacle dans les touradas, les corridas à cheval. Attention, ici pas de mise à mort et le picador est interdit.

Le Campino est le personnage typique de la région du Ribatejo, c'est lui qui conduit le bétail, en particulier les taureaux. Son habit est très caractéristique et composé d'un bonnet vert avec une bordure rouge, une chemise blanche, un gilet rouge, une écharpe rouge nouée à la taille, un pantalon bleu, des chaussettes blanches montant jusqu'au genou, des chaussures noires avec des éperons, une veste qu'il place sur son épaule gauche et enfin son bâton (pampillo) qu'il utilise pour conduire le bétail.

Le Fandango da Lezíria est la danse traditionnelle locale. Dansée entre deux campinos habillés en "costume de gala", c'est une danse de l'agilité au cours de laquelle l'homme essaie d'attirer l'attention féminine.

Autrefois une des destinations préférées de la cour du Portugal, le village de Salvaterra de Magos a conservé une fauconnerie royale, unique dans la péninsule ibérique.

Oubliez tous les spectacles de rapaces que vous avez pu voir, vous êtes ici dans une vrai fauconnerie en activité. Les visites sont gratuites (!), vous pourrez admirer des dizaines de spécimens et vous serez guidés par un fauconnier qui répondra à toutes vos questions. En prime, vous pourrez assister à une démonstration de vol en pleine nature assez impressionnante.

Ce qui nous a étonné !

Après la projection d'un film d'introduction, vous entrez dans la cour de la fauconnerie et vous découvrez une bonne vingtaine de rapaces qui vous attendent sur leur perchoir. Nous n'étions que 2 pour cette visite et étions surpris d'être suivis du regard par tous les faucons qui épiaient nos moindres gestes. Explications du fauconnier : c'est un comportement normal, lorsque les visiteurs sont plus nombreux, les faucons détournent leur attention.

Les toits de la fauconnerie sont couverts de nids d'hirondelles (andorinhas). Comment de si petits oiseaux peuvent ils cohabiter avec des prédateurs tels que les faucons ? En fait, les hirondelles sont très agiles et sont un des rares oiseaux capables d'échapper à l'attaque d'un faucon. Leur taille n'intéresse pas les faucons ! Trop petites ! En fait, le faucon évalue l'effort à déployer pour atteindre sa cible et considère que le gain d'une hirondelle est insuffisant. Il préfère se concentrer sur les pigeons, les canards ou les lièvres capables de le rassasier.

Les salines du Rio Maior

Dans le village de Fonte da Bica, se trouvent les plus grandes salines de la péninsule ibérique, exploitées depuis la préhistoire et dont le premier document confirmant leur existence date de 1177. Le sel provient ici d'une vaste mine de chlorure de sodium traversée par un puits d'eau souterraine.

La petite entreprise artisanale "O melhor do Ribatejo" sait à merveille associer la fleur de sel qui y est récoltée avec les épices ou légumes de la région et nous propose des sels aromatisés extraordinaires. 

   

 Le restaurant Mercearia 18...

Ancienne mercerie du village de Salvaterra de Magos, reconvertie en restaurant par son propriétaire, et chef, Manel Pereira, vous pourrez y déguster les spécialités locales pour un prix très raisonnable. Je vous recommande le vin blanc de la région, servi à la pression (!), une découverte pour moi.

Je vous recommande également la "Torricado c/ Bacalhau" d'épaisses tranches de pain grillé à l'ail et à l'huile d'olive recouvertes de morue... excellent ! Ainsi que le "Choco a mercearia" une sorte de calamar très tendre et très savoureux, grillé et servi avec des pommes de terres au four de la région ! Pour le trouvez, rendez vous sur l'incontournable 

Si vous avez le temps, discutez un peu avec Manel et parlez lui des vélos en bois. Il est un des seuls artisans au monde capable de les fabriquer. Voici son site, il mérite bien un peu de publicité