Le chef doublement étoilé José Avillez

 

Avec une quinzaine de restaurants, dont un doublement étoilé, entre Lisbonne et Porto, le chef et businessman José Avillez révolutionne la scène gastro de son pays. Rencontre.

Une enfance dans le bucolique décor de Cascais, cité balnéaire près de Lisbonne, des études de commerce et de communication, puis un mémoire sur l’image de la gastronomie portugaise, le début du parcours de José Avillez est atypique. Son premier stage, il le fait dans les cuisines du Fortaleza do Guincho, restaurant de sa ville natale, et enchaine ensuite les missions jusqu’à prendre le rôle de chef au Tavares, à Lisbonne, en 2008. Il y gagne sa première étoile au Michelin l’année suivante.

En 2011 il se lance seul et ouvre le Belcanto, son restaurant le plus récompensé, classé parmi les meilleurs du monde par le célèbre 50 Best et doublement étoilé (en 2012, un an seulement après son inauguration, et en 2014).

Il profite de son succès pour développer son Grupo Avillez et enrichit son portfolio de nouveaux restaurants. Aujourd’hui, il en compte 12, un à Porto et le reste à Lisbonne, presque tous dans le quartier de Chiado. C’est autour d’un arroz de peixe au Bairro do Avillez, l’un de ses projets les plus récents au concept étonnant – la reconstitution d’un quartier entier et plusieurs établissements en un -, que The Good Life a rencontré José Avillez.